Partir, un point c'est tout

TAILLE DU FICHIER: 3,94 MB

AUTEUR: Véronica Vega

ISBN: 9782267021516

NOM DE FICHIER: Partir, un point c'est tout.pdf

DATE DE PUBLICATION: 2011-Mar-10

Lemememonde.fr Partir, un point c'est tout Image

DESCRIPTION

Téléchargez la version électronique de Partir, un point c'est tout sur lemememonde.fr. Formats disponibles : Partir, un point c'est tout PDF, Partir, un point c'est tout ePUB, Partir, un point c'est tout MOBI
Partir, un point c'est tout est le premier roman de Verónica Pérez Vega. D'inspiration autobiographique, il n'est pas une autobiographie mais bel et bien un roman. Une auto-fiction ? Peut-être, mais collective : celle d'une famille déchirée, d'un cercle d'amis séparés, d'un pays dont les habitants sont disséminés de par le monde. Peu importe l'étiquette, en fait, car c'est par l'originalité et l'efficacité de son écriture que ce livre parvient à convaincre le lecteur. Sa force réside d'abord dans le fait que le témoignage personnel ne se borne pas aux frontières de l'intime. Ce que Verónica Pérez Vega écrit d'elle et de ceux qui l'entourent en dit long sur Cuba aujourd'hui. Elle raconte un mois de sa vie, ou peut-être une année, ou toute une vie. Car le temps, à Cuba, passe lentement, très lentement. C'est en regardant les photos de la veille que l'on se rend compte qu'un jour vient de passer. Dans le récit, les sujets s'entremêlent : les difficultés du quotidien, l'enfant qu'elle élève seule depuis que le père l'a quittée pour aller s'installer en Espagne, sa vie auprès de sa mère, seule également depuis que l'autre père absent (celui de la narratrice) est aux Etats-Unis, ses amis qui sont partis chercher ailleurs une vie meilleure et avec lesquels elle correspond par courrier électronique, et ses amis qui sont restés, avec lesquels elle se réunit dans des cercles alternatifs d'artistes et d'intellectuels, en marge des circuits officiels de la culture. Mais être en marge, à Cuba, n'est pas une mince affaire : la narratrice vit loin du centre de La Havane, à Alamar, une banlieue sans charme que les problèmes de transport ont rendue de plus en plus inaccessible ; son fils a les cheveux trop longs pour être l'homme nouveau que l'école cubaine veut forger ; ses compagnons d'écriture peinent à obtenir leurs autorisations de sortie de Cuba. Elle-même a commencé à écrire son roman sur un passeport périmé, sur lequel jamais n'a été apposé le visa pour les Etats-Unis demandé en 1993. À quoi bon, d'ailleurs ? Son père lui avait écrit, comme un signe avant-coureur : " ne viens pas me rejoindre à New York, je ne peux pas te recevoir chez moi. Va plutôt à Miami. " Ni New York, ni Miami... ce sera pour toujours Alamar.
TÉLÉCHARGER
LIRE EN LIGNE

Un point c'est tout by Plissone on DeviantArt

- On est parti du Venezuela et on est descendu par l'ouest jusqu'à l'extrême sud du Chili. On a vu 5 pays. Non, pardon, 6, si j'inclus l'Argentine où nous - C'est vrai, Marie et moi nous sommes partis presque 9 semaines. On était bien loin de la réalité française pendant ce temps. Mais on a vu des...

PDF Microsoft Word - b1_doc2.doc

Rester, continuer, non je pars loin et pour longtemps, c'est tout réfléchi ! c'est tout un art expr. (il faut s'y connaître). it's an art, there's an art to it Je l'aime et je vais aller vivre avec lui à Hong Kong, un point c'est tout ! Tu ne sortiras pas ce soir, un point c'est tout ! I love him and I'm going to live with...