PROCES ET REALITE. - Whitehead

TAILLE DU FICHIER: 8,77 MB

AUTEUR: Maurice Elie

ISBN: 9782729868482

NOM DE FICHIER: PROCES ET REALITE. - Whitehead.pdf

DATE DE PUBLICATION: 1998-Nov-16

Lemememonde.fr PROCES ET REALITE. - Whitehead Image

DESCRIPTION

PROCES ET REALITE. - Whitehead PDF. Découvrez de nouveaux livres avec lemememonde.fr. Télécharger un livre PROCES ET REALITE. - Whitehead en format PDF est plus facile que jamais.
Process and Reality, "un des plus grands livres de la philosophie moderne", selon Gilles Deleuze, est réputé être de lecture difficile, difficulté à laquelle voudrait remédier dans la mesure du possible le présent essai. En 1929, date de parution de l'ouvrage, Whitehead a déjà publié des livres de logique et de mathématiques, dont les Principia Mathematica, écrits en collaboration avec Russell, ainsi que des textes relatifs aux sciences et à la philosophie de la nature, tels que Le Concept de nature, dans lequel il dénonce la séparation établie entre la représentation scientifique de la nature et la nature telle qu'elle apparaît à la conscience usuelle. C'est parce qu'il projette de rendre compte aussi bien de la totalité du cosmos que du "souffle d'existence le plus insignifiant", que Whitehead expose sa théorie du "procès", c'est à dire du devenir du monde aussi bien que de ses éléments.
TÉLÉCHARGER
LIRE EN LIGNE

Alfred North Whitehead - Process & Reality - Internet Archive

Procès et réalité associe une réflexion épistémologique informée et subtile à une imagination métaphysique audacieuse, en dialogue avec Platon, Descartes, Hume et Kant. L'ouvrage offre une vision totale, organique et cosmologique de la réalité, ressaisie dans son devenir ou "procès", depuis le plus négligeable grain d'énergie jusqu'à Dieu. Abordés dans des ouvrages antérieurs ...

Amazon.fr - Procès et réalité: Essai de cosmologie ...

La philosophie du processus (ou l'ontologie du devenir) identifie la réalité métaphysique avec le changement et le développement. Depuis Platon (mais pas Aristote), de nombreux philosophes ont posé en principe la vraie réalité comme "éternelle", fondée sur les substances permanentes [réf. nécessaire], tandis que les processus sont niés ou subordonnés aux substances éternelles.